dimanche 16 août 2015

L'oncle de l'épouse est le mari de la cousine de l'époux

Pierre DESVEAUX + Louise BESSE
|
Baptiste DESVEAUX
|
Mon grand-père
|
Mon père
|
Moi

J'adore reconstituer les fratries et les cousins de nos ancêtres. Cela permet parfois de comprendre comment telle personne est qualifiée "cousin" ou "oncle" dans les actes de mariage. Ainsi, lors du mariage et du contrat de mariage de Pierre DESVEAUX et Louise BESSE, mes ancêtres, un certain Jean LÉGER, cultivateur au village de Lavaud à Saint-Quentin (Charente) est signalé comme "oncle par alliance du côté paternel" de l'épouse. 

(source : Archives départementales de la Charente - 3 E 256/9 - p. 221)
"Jean
Leger, cultivateur, âgé de quarante ans, demeurant à Lavaud
Commune de Saint Quentin, oncle par alliance du côté
paternel à la futur."

Voici l'ascendance de Louise BESSE que j'ai reconstituée à ce jour grâce aux toutes nouvelles archives en ligne de la Haute-Vienne.

(source : Heredis 2014)
Si Jean LÉGER est oncle par alliance du côté paternel, il aurait donc épousé une soeur de Léonard BESSE. Ou encore une fille VIAUD si la conception d'oncle (parfois utilisé pour grand-oncle) est élargie. J'ai donc ajouté le lien oncle/nièce entre Jean LÉGER et Louise BESSE en me disant que j'allais un jour retomber sur notre personnage. Ce fut chose faite hier, lorsqu'il épousa Anne MARCHAND, une cousine de Pierre DESVEAUX. 

Lien entre Anne MARCHAND et Pierre DESVEAUX
(source : Heredis 2014)
Jusque là, pas trop de surprise. Cette branche de ma famille est constituée de propriétaires terriens souvent maires de leurs communes et qui se marient en famille pour conserver leurs terres ou les agrandir. Nous avons donc Jean LÉGER (oncle de Louise BESSE) qui épouse Anne MARCHAND (cousine de Pierre DESVEAUX qui est l'époux de Louise BESSE). Comment Jean LÉGER peut-il alors être l'oncle par alliance de Louise BESSE ? Il n'est même pas l'oncle par alliance de Pierre DESVEAUX mais son cousin par alliance. Et il est peu probable que le maire et le notaire se soient successivement trompés sur ce lien de parenté. 

(source : Heredis 2014)
J'ai pour l'instant remonté un peu l'ascendance de Jean LÉGER, mais aucun nom de famille commun avec l'ascendance de Louise BESSE n'apparaît à ce jour. Sauf à croire que Pierre DESVEAUX et Louise BESSE avaient eux aussi un lien de parenté, je ne vois pas pour l'instant comment résoudre ce mystère. Il s'agit pourtant de la même personne (même âge, même domicile et même signature).  Comment peut-il donc être l'oncle de Louise BESSE ? Affaire à suivre ...

Et affaire suivie ! C'est en descendant la suite de la famille FOURGEAUD que j'ai retrouvé notre Jean LÉGER, veuf d'Anne MARCHAND qui épousait une Marie BESSE, originaire de La Buzatière à Chéronnac (Haute-Vienne). Le nom de famille associé au village me pousse à regarder l'acte de plus prêt, et je vois en effet que Marie BESSE est la fille de mes ancêtres Jean BESSE et Marguerite VIAUD.

(source : Heredis 2014)
Et oui, pour des raisons de terres, on ne se marie que dans les mêmes familles dans cette branche là et Marie BESSE, veuve de Léonard LÉONARD (ça ne s'invente pas) épouse à 40 ans Jean LÉGER. Or, Marie BESSE est la tante de mon ancêtre Louise BESSE.

(source : Heredis 2014)
Voici donc pourquoi son mari Jean LÉGER est considéré comme l'oncle (par alliance) de Louise. Mystère résolu !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire