lundi 27 décembre 2021

Biographie : Jean CHUAT

 Jean CHUAT

|

François CHUAT

|

Louise CHUAT

|

Henri dit Eugène DEBANNE

|

Ma grand-mère

1. Est-ce que j'ai toutes les informations sur sa naissance ? Son baptême ? Qui étaient ses parrain et marraine ?

(source : Archives départementales de l'Indre - 088/AC GG 132 - vue 92/135)

Jean CHUAT est né le 8 mars 1791 à Issoudun (Indre). 

(source : Joecoolandcharlie, Issoudun, Eglise Saint-Cyr, 2010)

Il est baptisé le 9 mars 1791 dans l'église Saint-Cyr de cette commune par Maître MORAT, vicaire de la paroisse. Ses parrain et marraine sont :

  • Jean CHUAT, vigneron paroisse Saint-Cyr à Issoudun (Indre), cousin de l'enfant
  • Jeanne DESCOLAS, demeurant paroisse Saint-Cyr à Issoudun (Indre), tante de l'enfant

2. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son mariage ? Qui était présent ? Liens de parenté ?

Il se marie le 7 février 1813 à 7h à Issoudun (Indre) avec Jeanne BELLENFANT, fille de Pierre BELLENFANT, vigneron, et de Marie Anne POTIN. Les deux époux sont âgés de 21 ans. Le mariage est célébré par Gabriel Armand de BOISLINARD, deuxième adjoint au maire de la commune. 

Signatures de l'acte de mariage (source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 088/160 - vue 37/314)

 Les témoins du mariage sont :

  • Pierre CHUAT, vigneron, frère de l'époux
  • Sylvain CHEVESSON, vigneron, cousin germain de l'époux
  • François COUSIN, tonnelier, cousin germain de l'époux
  • Jean BELLANFANT, vigneron, oncle de l'épouse
  • Pierre GIEN, vigneron, oncle de l'épouse
  • Louis MICHON, vigneron, oncle de l'épouse

Tous sont domiciliés à Issoudun (Indre). 

3. Comment s'est déroulé le mariage ? 

Le mariage s'est déroulé en présence des parents des époux. 

4. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son décès ? Qui était présent ? Où a eu lieu l'enterrement ?

(source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 088/337 - vue 25/83)

Il meurt le 10 mai 1861 à 10h au Village de Saint-Denis à Issoudun (Indre) âgé de 70 ans. Le décès est déclaré quatre heures plus tard à Étienne MAYET, adjoint au maire de la commune, par :

  • François CHUAT (mon ancêtre), vigneron à Issoudun (Indre), fils du défunt
  • Pierre CHUAT, vigneron à Issoudun (Indre), fils du défunt

Il a probablement été inhumé dans cette commune. 

5. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son passé militaire ?

Les matricules de son époque ne sont pas numérisés.

6. Est-ce que je peux trouver des informations sur lui dans la presse ?

Non. 

7. Quels évènements historiques a-t-il connus ?

Il naît sous le règne de Louis XVI, roi de France et de Navarre, se marie sous le règne de Napoléon Ier, empereur des Français, et meurt sous le règne de Napoléon III, empereur des Français. 

8. Quelle était son instruction ?


Signature de Jean CHUAT

Il savait lire et écrire.

9. Dans quel environnement géographique évoluait-il ?

Il passe toute sa vie à Issoudun (Indre). À l'époque, la commune compte environ 13 000 habitants. 

10. S'est-il beaucoup déplacé dans sa vie ?

Je ne lui connais pas de déplacements hors d'Issoudun (Indre). Il vit sur cette commune paroisse Saint-Cyr, au Hameau de Fontaine et au Village de Saint-Denis. 

11. Comment se déplaçait-il ?

Il se déplaçait probablement à pied. 

12. Quel était son premier métier ? Comment en vivait-il ?

Il était vigneron, ce qui signifie qu'il cultivait de la vigne et produisait du vin. 

13. Quels étaient ses autres métiers ? Comment en vivait-il ?

Il est également propriétaire, ce qui signifie qu'il possède sa maison ou ses terres. 

14. Comment apparaît-il dans les recensements ?

(source : Archives départementales de l'Indre - M 4612 - vue 142/162)

Dans le premier recensement que je lui connais en 1836 à Issoudun (Indre), il est qualifié de propriétaire à Fontaine et vit avec sa femme et ses trois fils François, Pierre et Jean. 

(source : Archives départementales de l'Indre - M 4682 - vue 155/160)

À la fin de sa vie, en 1851, il habite toujours à Fontaine à Issoudun (Indre) avec sa femme, son fils Pierre, sa belle-fille Marie PAGOT et ses petits-enfants Jean, Brice, Jeanne et Julie. 

15. Quel était le parler de sa région ?

On y parlait le berrichon. 

16. Combien a-t-il eu d'enfants ?

Il a eu cinq enfants avec sa femme Jeanne BELLENFANT :

  • Pierre, né le 15 octobre 1813 Section du Midi à Issoudun (Indre) et mort à 4 jours
  • François (mon ancêtre), vigneron, propriétaire et charcutier, né le 9 janvier 1815 Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Pierre, vigneron, né le 1er janvier 1817 Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Jean, vigneron, né le 24 juin 1818 Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • enfant sa vie, jumeau du précédent, né le 24 juin 1818 Section du Midi à Issoudun (Indre) et mort aussitôt

17. A-t-il assisté au mariage de ses enfants ?

Le 3 janvier 1837 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de son fils François avec Jeanne COURTAULT, fille d'un vigneron. 

Le 30 décembre 1839 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de son fils Pierre avec Marie PAGOT, domestique. 

Le 22 décembre 1840 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de son fils Jean avec Guerite HASLAY, fille d'un cultivateur.

18. Que signifie son nom de famille ?

Selon Geneanet, CHUAT est peut-être un terme régional désignant la chouette, le chat-huant.

19. Qui était son père ?

Son père était Sylvain CHUAT, vigneron.

20. Qui était sa mère ?

Sa mère était Marie DESCOLAS.

21. Quelle était sa fratrie ?

Il est le cadet d'une famille de neuf enfants :

  •  Jean Baptiste, mort à 7 ans au Hameau de Fontaine à Issoudun (Indre)
  •  Brigitte, morte à 11 jours à Issoudun (Indre)
  •  Élisabeth, jumelle de la précédente, morte à 18 jours à Issoudun (Indre)
  •  Étienne, mort à 5 jours à Issoudun (Indre)
  •  Jean, jumeau du précédent dont j'ignore la destinée
  •  Jacques, dont j'ignore la destinée
  •  Pierre, vigneron à Issoudun (Indre)
  •  Louis, mort à 4 ans Section du Midi à Issoudun (Indre)
22. Avait-il des relations avec les autres membres de sa famille ? 

Il a des liens avec ses oncles et tantes, ses cousins, et son frère Pierre, probablement seul autre survivant de sa fratrie.

23. Pouvez-vous retracer sa généalogie sur quatre générations ?

(source : Heredis 2021)
 
Tous ses ancêtres sont originaires de l'Indre et tous sont illettrés à l'exception de son arrière-grand-père Jean LACOFFRETTE. Ils sont travailleurs de la terre (laboureur, laboureuse, fermier.e, vigneron, journalier), du bâtiment (couvreur), du bois (charron) et du métal (maréchal). 

24. Quelle était sa religion ?

Il était catholique. 

25. Votre ancêtre chez le notaire.

Je ne lui connais pas d'acte notarié.

26. Avez-vous des photos de votre ancêtre ?

Non.

27. Y a-t-il une histoire qui se transmet sur cet ancêtre ? Est-elle vraie ?

Je n'ai pas d'anecdote à son sujet. 

28. Comment a-t-il participé à la vie de la communauté ?

Il produisait du vin, élément important de l'alimentation en France à son époque.


lundi 20 décembre 2021

Biographie : Marie ROUET

 Marie ROUET

|

Catherine DEBANNE

|

Henri Clément DEBANNE

|

Henri dit Eugène DEBANNE

|

Ma grand-mère

1. Est-ce que j'ai toutes les informations sur sa naissance ? Son baptême ? Qui étaient ses parrain et marraine ?

(source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 063/03 - vue 400/415)

 Marie ROUET est née le 1er janvier 1770 à Déols (Indre). 

(source : Geneanet)

Elle est baptisée le 2 janvier 1770 dans l'église Saint-Étienne de cette commune par Maître BOURDESOL, prêtre vicaire de la paroisse. Ses parrain et marraine sont :

  • Jean FERRÉ, cousin issu de germain de l'enfant
  • Jeanne ROUET, soeur de l'enfant

2. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son mariage ? Qui était présent ? Liens de parenté ?

Elle se marie le 13 janvier 1789 à l'église Saint-Étienne de Déols (Indre) avec Jean Baptiste LAMOUREUX, vigneron, veuf de Marie DESMOUSSEAUX, fils de Jean Baptiste LAMOUREUX, vigneron, et de Marie dite Claire DOUBLET. Elle est âgée de 19 ans et son futur époux est âgé de 27 ans. Le mariage est célébré par Maître CHARPENTIER, prêtre vicaire de Saint-Étienne de Déols (Indre).

Signatures de l'acte de mariage (source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 063/04 - vue 480/572)

Les témoins du mariage sont :

  • Marie FERRÉ, mère de l'épouse
  • Jean ROUET, domestique paroisse Saint-Martin de Châteauroux (Indre), oncle de l'épouse
  • Pierre DOUBLET, vigneron paroisse Saint-Paterne d'Issoudun (Indre)
  • Antoine FERRE "Père", vigneron, oncle de l'épouse
  • Antoine FERRE "Fils", vigneron, cousin germain de l'épouse
  • André COLLIN, sacristain de Saint-Étienne de Déols (Indre)

3. Comment s'est déroulé le mariage ?

Les fiançailles ont lieu le 11 janvier 1789 dans l'église Saint-Étienne de Déols (Indre). 

4. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son décès ? Qui était présent ? Où a eu lieu l'enterrement ?

(source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 088/283 - vue 59/88)

Elle meurt le 29 septembre 1843 à 21h Rue Dardault à Issoudun (Indre) âgée de 73 ans. Le décès est déclaré le lendemain à François Frédéric MARTINET, adjoint au maire de la commune, par :

  • Jean Baptiste CHEVALIER, vigneron, gendre de la défunte
  • Jean Louis BELLENFANT, vigneron, voisin de la défunte

Tous deux sont domiciliés à Issoudun (Indre) où elle a probablement été enterrée. 

5. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son passé militaire ?

Les femmes ne participaient pas à l'armée.

6. Est-ce que je peux trouver des informations sur elle dans la presse ?

Non. 

7. Quels évènements historiques a-t-elle connus ?

Elle naît sous le règne de Louis XV, roi de France et de Navarre, se marie sous le règne de Louis XVI, roi de France et de Navarre, et meurt sous le règne de Louis-Philippe Ier, roi des Français.

8. Quelle était son instruction ?

Elle était illettrée. 

9. Dans quel environnement géographique évoluait-elle ?

Elle naît et grandit à Déols (Indre) dans la banlieue de Châteauroux (Indre). À son époque, la commune compte entre 1 100 et 1 400 habitants. Après son mariage, elle vit à Issoudun (Indre) qui compte alors environ 11 000 habitants. 

10. S'est-elle beaucoup déplacée dans sa vie ?

Elle a différents lieux de vie successifs à Issoudun :

  • 1813 : faubourg de Saint-Paterne
  • 1836 : La Greletterie
  • 1841 : Rue Dardault

11. Comment se déplaçait-elle ?

Elle se déplaçait probablement à pied, mais a dû faire le voyage de Déols à Issoudun en voiture à cheval. 

12. Quel était son premier métier ? Comment en vivait-elle ?

Je ne lui connais aucun métier.

13. Quels étaient ses autres métiers ? Comment en vivait-elle ?

Idem.

14. Comment apparaît-elle dans les recensements ?

(source : Archives départementales de l'Indre - M 4612 - vue 140/162)
 

En 1836, elle vit à La Greletterie à Issoudun (Indre) avec son gendre Jean Étienne DEBANNE, fermier, sa fille Catherine LAMOUREUX et ses petites-filles Henriette et Catherine dite Clémentine DEBANNE. Elle est dite "pensionnée" et j'ignore si cela signifie qu'elle recevait une pension de retraite, ou si elle était en pension chez son gendre. 

(source : Archives départementales de l'Indre - M 4635 - vue 101/120)

En 1841, elle vit Rue Dardault à Issoudu (Indre) avec un autre de ses gendres, Gabriel MAILLET, vigneron, avec sa petite-fille Cécile MAYET. 

15. Quel était le parler de sa région ?

On y parlait le berrichon. 

16. Combien a-t-elle eu d'enfants ?

Elle a eu neuf enfants avec son mari Jean Baptiste LAMOUREUX :

  • Jeanne, domestique et vigneronne, née le 3 février 1790 à Issoudun (Indre)
  • Pierre, vigneron, né le 21 juillet 1791 à Issoudun (Indre)
  • François, né le 16 novembre 1792 Section du Château à Issoudun (Indre), dont j'ignore la destinée
  • Marguerite, femme d'un vigneron, née le 21 frimaire an III Section du Couchant à Issoudun (Indre)
  • Cécile, femme d'un vigneron, née le 30 frimaire an VII Section du Couchant à Issoudun (Indre)
  • Catherine (mon ancêtre), femme d'un vigneron, née le 1er fructidor an X Section du Couchant à Issoudun (Indre)
  • Marie, née le 20 brumaire an XII Section du Couchant à Issoudun (Indre) et morte à 6 mois
  • Jean Baptiste, né le 26 germinal an XIII Section du Couchant à Issoudun (Indre) et mort à 5 mois
  • Rosalie, femme d'un vigneron, née le 3 février 1807 Section du Couchant à Issoudun (Indre)

17. A-t-elle assisté au mariage de ses enfants ?

Le 2 juin 1813 à Issoudun (Indre) elle assiste au mariage de sa fille Marguerite avec Étienne NIVET, vigneron.

Le 24 avril 1815 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de sa fille Jeanne avec Gabriel MAILLET, vigneron.

Le 17 janvier 1816 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de son fils Pierre avec Anne BEAUJOIN, fille d'un vigneron.

Le 20 février 1816 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de sa fille Cécile avec Jean Baptiste CHEVALIER, vigneron.

Le 26 novembre 1822 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de sa fille Catherine (mon ancêtre) avec Jean Étienne DEBANNE, vigneron.

Le 12 mars 1823 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de sa fille Rosalie avec François CHEVALIER, vigneron.

18. Que signifie son nom de famille ?

D'après Geneanet, ce nom fréquent dans l'Indre désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit (le) Rouet qui signifierait peut-être un petit ruisseau ou un canal (diminutif de ru). 

19. Qui était son père ?

Son père était Jean ROUET, cardeur et vigneron.

20. Qui était sa mère ?

Sa mère était Marie FERRÉ. 

21. Quelle était sa fratrie ?

Elle est la treizième d'une fratrie de seize enfants :

  • Jeanne, morte à 21 ans à Déols (Indre)
  • Antoine, mort à 13 ans à Déols (Indre)
  • Marie, morte à 3 ans à Déols (Indre)
  • Anne, morte à 22 mois à Déols (Indre)
  • Jeanne, morte à 1 jour à Déols (Indre)
  • Marie, jumelle de la précédente, morte à 1 jour à Déols (Indre)
  • Jean Louis, vigneron à Déols (Indre)
  • Étienne Léocade, mort à 21 ans à Déols (Indre)
  • Anne, morte à 3 mois à Déols (Indre)
  • Geneviève, morte à 7 jours à Déols (Indre)
  • Geneviève, morte à 2 ans à Déols (Indre)
  • Catherine, femme d'un vigneron, d'un militaire pensionné, d'un grenadier et d'un marchand serrurier à Issoudun (Indre)
  • Marie Jeanne, morte à 16 mois à Déols (Indre)
  • Jeanne, femme d'un vigneron à Déols (Indre)
  • Marguerite, vivant à Déols (Indre)

22. Avait-elle des relations avec les autres membres de sa famille ?

Elle assiste au mariage de sa soeur Catherine avec Philippe MARDELLE, vigneron et son mari assiste au mariage de sa même soeur avec Jean VINÇON, grenadier. Elle semble avoir plus de lien avec cette soeur qui est partie vivre à Issoudun (Indre) avec elle quand les autres sont restés à Déols (Indre). 

23. Pouvez-vous retracer sa généalogie sur quatre générations ?

(source : Heredis 2021)

Tous ses ancêtres sont illettrés et originaires de l'Indre. Ils sont majoritairement vignerons. Sa grand-mère Marie PICHON et son arrière-grand-mère Catherine PREVERAUT sont qualifiée d'honnêtes filles

24. Quelle était sa religion ?

Elle était catholique. 

25. Votre ancêtre chez le notaire.

Je ne lui connais pas d'acte notarié.

26. Avez-vous des photos de votre ancêtre ?

Non.

27. Y a-t-il une histoire qui se transmet sur cette ancêtre ? Est-elle vraie ?

Je n'ai pas d'anecdote à son sujet. 

28. Comment a-t-elle participé à la vie de la communauté ?

Je n'ai pas d'informations à ce sujet.




mercredi 15 décembre 2021

Biographie : Jean Baptiste LAMOUREUX

 Jean Baptiste LAMOUREUX

|

Catherine LAMOUREUX

|

Henri Clément DEBANNE

|

Henri dit Eugène DEBANNE

|

Ma grand-mère

1. Est-ce que j'ai toutes les informations sur sa naissance ? Son baptême ? Qui étaient ses parrain et marraine ?

(source : Archives départementales de l'Indre - GG 011 - vue 113/184)

Jean Baptiste LAMOUREUX est né le 28 octobre 1761 à Issoudun (Indre). Il est baptisé le lendemain dans l'église Saint-Paterne de cette commune par le Frère Jean L'Évangéliste de CIVRAY, prêtre capucin. Ses parrain et marraine sont :

  • Jean Baptiste JOLLET
  • Jeanne THIEB...

2. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son mariage ? Qui était présent ? Liens de parenté ?

Il se marie le 20 février 1781 à l'église Saint-Cyr d'Issoudun (Indre) avec Marie DESMOUSSEAUX, fille de Denis Ignace DESMOUSSEAUX, vigneron, et de Françoise BISSON. Il est âgé de 19 ans et sa future épouse est âgée de 20 ans. Le mariage est célébré par Maître DUPONT, prêtre vicaire de Saint-Cyr d'Issoudun (Indre).

Signature de l'acte de mariage (source : Archives départementales de l'Indre - GG 119 - vue 143/198)

Les témoins du mariage sont :

  • Marie dite Claire DOUBLET, mère de l'époux
  • Denis Ignace DESMOUSSEAUX, vigneron, père de l'épouse
  • Françoise BISSON, mère de l'épouse
  • François LAMOUREUX, vigneron, oncle de l'époux
  • Étienne DOUBLET, oncle de l'époux
  • Jean DESMOUSSEAUX, oncle de l'épouse
  • Antoine DESMOUSSEAUX, oncle de l'épouse
  • Denis DESMOUSSEAUX, oncle de l'épouse

Après la mort de sa première femme, il se marie le 13 janvier 1789 à l'église Saint-Étienne de Déols (Indre) avec Marie ROUET (mon ancêtre), fille de défunt Jean ROUET, vigneron, et de Marie FERRÉ. Il est âgé de 27 ans et sa future épouse est âgée de 19 ans. Le mariage est célébré par Maître CHARPENTIER, prêtre vicaire de Saint-Étienne de Déols (Indre). 

Signatures de l'acte de mariage (source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 063/04 - vue 480/572)

Les témoins du mariage sont :

  • Marie FERRÉ, mère de l'épouse
  • Jean ROUET, domestique paroisse Saint-Martin de Châteauroux (Indre), oncle de l'épouse
  • Pierre DOUBLET, vigneron paroisse Saint-Paterne d'Issoudun (Indre)
  • Antoine FERRE "Père", vigneron, oncle de l'épouse
  • Antoine FERRE "Fils", vigneron, cousin germain de l'épouse
  • André COLLIN, sacristain de Saint-Étienne de Déols (Indre)

3. Comment s'est déroulé le mariage ?

Pour son premier mariage, les mariés demandent une dispense du troisième ban délivrée par Monsieur DUBOIS, vicaire-général de Bourges (Cher) le 19 février 1781. Ils sont fiancés dans l'église Saint-Cyr d'Issoudun (Indre) le 18 février 1781. 

Pour son second mariage, les fiançailles ont lieu le 11 janvier 1789 dans l'église Saint-Étienne de Déols (Indre). 

4. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son décès ? Qui était présent ? Où a eu lieu l'enterrement ?


(source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 088/145 - vue 60/256)

 Il meurt le 21 mars 1809 à 9h Rue du Moulin Saint-Paterne à Issoudun (Indre) âgé de 47 ans. Le décès est déclaré deux heures plus tard à Rémi TOURANGIN-COURANT, adjoint au maire de la commune, par :

  • Philippe CHÂTIGNIER, vigneron, voisin du défunt
  • Jean BERNARD, jardinier, voisin du défunt

Il a probablement été inhumé dans cette commune. 

5. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son passé militaire ?

Les matricules militaires de son époque ne sont pas numérisés.

6. Est-ce que je peux trouver des informations sur lui dans la presse ?

Non. 

7. Quels évènements historiques a-t-il connus ?

Il naît sous le règne de Louis XV, roi de France et de Navarre, se marie sous le règne de Louis XVI, roi de France et de Navarre, et meurt sous le règne de Napoléon Ier, empereur des Français. Il participe probablement à la révolte des vignerons d'Issoudun (surnommés "maccabés") de 1790. 

8. Quelle était son instruction ?

Il était illettré.

9. Dans quel environnement géographique évoluait-il ?

(source : Archives départementales de l'Indre - 3 P 088/46)

Il vit sur la paroisse Saint-Paterne au Sud d'Issoudun (Indre) et de la Théols. À son époque, la commune passe de 13 000 à 10 000 habitants environ.

10. S'est-il beaucoup déplacé dans sa vie ?

Je ne lui connais qu'un déplacement à Déols (Indre) pour son second mariage. 

11. Comment se déplaçait-il ?

Il se déplaçait probablement à pied.

12. Quel était son premier métier ? Comment en vivait-il ?

Il était vigneron, c'est-à-dire qu'il cultivait des vignes et en produisait du vin. 

13. Quels étaient ses autres métiers ? Comment en vivait-il ?

Il est également jardinier, c'est-à-dire qu'il travaille à l'entretien de jardins d'agrément.

14. Comment apparaît-il dans les recensements ?

Il n'y a pas de recensements à son époque.

15. Quel était le parler de sa région ?

On y parlait le berrichon.

16. Combien a-t-il eu d'enfants ?

Il a eu douze enfants issus de ses deux mariages. Il a eu trois enfants avec sa femme Marie DESMOUSSEAUX :

  • Denis, vigneron, né le 18 juin 1782 à Issoudun (Indre)
  • Étienne, né le 17 novembre 1783 à Issoudun (Indre) et mort à 17 mois
  • Anne, née le 17 septembre 1785 à Issoudun (Indre) et morte à 2 ans

Il a eu neuf enfants avec sa femme Marie ROUET :

  • Jeanne, domestique et vigneronne, née le 3 février 1790 à Issoudun (Indre)
  • Pierre, vigneron, né le 21 juillet 1791 à Issoudun (Indre)
  • François, né le 16 novembre 1792 Section du Château à Issoudun (Indre), dont j'ignore la destinée
  • Marguerite, femme d'un vigneron, née le 21 frimaire an III Section du Couchant à Issoudun (Indre)
  • Cécile, femme d'un vigneron, née le 30 frimaire an VII Section du Couchant à Issoudun (Indre)
  • Catherine (mon ancêtre), femme d'un vigneron, née le 1er fructidor an X Section du Couchant à Issoudun (Indre)
  • Marie, née le 20 brumaire an XII Section du Couchant à Issoudun (Indre) et morte à 6 mois
  • Jean Baptiste, né le 26 germinal an XIII Section du Couchant à Issoudun (Indre) et mort à 5 mois
  • Rosalie, femme d'un vigneron, née le 3 février 1807 Section du Couchant à Issoudun (Indre)

17. A-t-il assisté au mariage de ses enfants ?

Le 10 ventôse an X à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de son fils Denis avec Marie VOISIN, fille d'un cocassier (marchand d'oeufs).

18. Que signifie son nom de famille ?

D'après Geneanet, on peut sans doute y voir le mot "amoureux", qui a surtout désigné au Moyen-Âge une personne aimable, bienveillante (digne d'être aimée).

19. Qui était son père ?

Son père était Jean Baptiste LAMOUREUX, vigneron. 

20. Qui était sa mère ?

Sa mère était Marie dite Claire DOUBLET.

21. Quelle était sa fratrie ?

Il est le cinquième d'une fratrie d'onze enfants dont il est le seul survivant :

  • Jean dit Jean Baptiste, mort à 18 ans à Issoudun (Indre)
  • Étienne, mort à 16 ans à Issoudun (Indre)
  • Pierre dit Jean Pierre, mort à 1 mois à Issoudun (Indre)
  • François, mort à 5 ans à Issoudun (Indre)
  • Christophe, mort à 10 ans à Issoudun (Indre)
  • Anne, morte à 2 mois à Issoudun (Indre)
  • Étienne dit Jean, mort à 1 mois à Issoudun (Indre)
  • Marie, morte à 1 jour à Issoudun (Indre)
  • Léonard, mort à 4 ans à Issoudun (Indre)
  • Jean, mort à 18 mois à Issoudun (Indre)

22. Avait-il des relations avec les autres membres de sa famille ?

Il avait des liens avec ses oncles maternels et paternels. 

23. Pouvez-vous retracer sa généalogie sur quatre générations ?

(source : Heredis 2021)
 
Tous ses ancêtres sont illettrés et originaires de l'Indre. Ils sont tous vignerons.
 
24. Quelle était sa religion ?

Il était catholique. 

25. Votre ancêtre chez le notaire.

Je ne lui connais pas d'acte notarié.

26. Avez-vous des photos de votre ancêtre ?

Non, mais je sais que le vigneron d'Issoudun portait le bicorne, une redingote de toile de chanvre à larges poches, une culotte, des guêtres et des sabots.

27. Y a-t-il une histoire qui se transmet sur cet ancêtre ? Est-elle vraie ?

Je n'ai pas d'anecdote à son sujet. 

28. Comment a-t-il participé à la vie de la communauté ?

Il produisait du vin, élément important de l'alimentation en France à son époque.


mardi 14 décembre 2021

Biographie : Julitte Suzanne CHERTIER

 Julitte Suzanne CHERTIER

|

Jean Étienne DEBANNE

|

Henri Clément DEBANNE

|

Henri dit Eugène DEBANNE

|

Ma grand-mère

1. Est-ce que j'ai toutes les informations sur sa naissance ? Son baptême ? Qui étaient ses parrain et marraine ?

(source : Archives départementales de l'Indre - GG 108 - vue 124/177)

Julitte Suzanne CHERTIER est née le 1er novembre 1770 à Issoudun (Indre). 

(source : Joecoolandcharlie, Issoudun, Eglise Saint-Cyr, 2010)

Elle est baptisée le même jour dans l'église Saint-Cyr de cette commune par Maître DUDANJOU, vicaire de la paroisse. Ses parrain et marraine sont :

  • Pierre Louis CHERTIER, vigneron, grand-père de l'enfant
  • Suzanne Julitte BOIRY, grand-mère de l'enfant

2. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son mariage ? Qui était présent ? Liens de parenté ?

Elle se marie le 28 juin 1790 dans l'église Saint-Cyr d'Issoudun (Indre) avec Étienne DEBANNE, fils de défunt Jacques DEBANNE, vigneron, et de Marie CADOUX. Elle est âgée de 19 ans et son futur mari est âgé de 22 ans. Le mariage est célébré par René SATURNIN, prêtre chanoine de Saint-Cyr d'Issoudun (Indre). 

Signatures de l'acte de mariage (source : Archives départementales de l'Indre - GG 130 - vue 120/214)

Les témoins du mariage sont :

  • Jean CHERTIER, vigneron, père de l'épouse
  • Françoise BAUNE, mère de l'épouse
  • Marie CADOUX, mère de l'époux, autorisée par Pierre JUBERT son second mari
  • Pierre JUBERT, beau-père de l'époux
  • Étienne CHAUMÉ, vigneron, oncle de l'époux
  • Marie PASQUET, tante de l'époux
  • René CHAUMET, cousin du deux au trois de l'époux
  • Pierre Louis CHERTIER, grand-père de l'épouse
  • Sylvain CHERTIER, oncle de l'épouse

3. Comment s'est déroulé le mariage ?

Les fiançailles sont célébrées dans l'église Saint-Cyr d'Issoudun (Indre) le 26 juin 1790. 

4. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son décès ? Qui était présent ? Où a eu lieu l'enterrement ?

(source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 088/310 - vue 24/103)

Elle meurt le 3 avril 1852 à 11h à la Ruelle à la Souris à Issoudun (Indre) âgée de 81 ans. Le décès est déclaré trois heures plus tard à Étienne MAYET, adjoint au maire de la commune, par :

  • Joseph COMPAIN, cordonnier, neveu de la défunte
  • Fiacre MEILLANT, cordonnier, voisin de la défunte

Tous deux sont domiciliés à Issoudun (Indre) où elle a probablement été enterrée.

5. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son passé militaire ?

Les femmes ne participaient pas à l'armée.

6. Est-ce que je peux trouver des informations sur elle dans la presse ?

Non. 

7. Quels évènements historiques a-t-elle connus ?

Elle naît sous le règne de Louis XV, roi de France et de Navarre, se marie sous le règne de Louis XVI, roi de France et de Navarre, et meurt sous la présidence de Louis Napoléon BONAPARTE. 

8. Quelle était son instruction ?

Elle était illettrée. 

9. Dans quel environnement géographique évoluait-elle ?

Elle habite toute sa vie à Issoudun, d'abord Rue du Plat d'Étain, puis Rue Surrerie, tout près de l'église Saint-Cyr et enfin Ruelle à la Souris. À cette époque, Issoudun est une ville importante comptant environ 11 000 habitants. 

10. S'est-elle beaucoup déplacée dans sa vie ?

(source : Heredis 2021)
  

Je ne lui connais pas de déplacements hors de cette commune. 

11. Comment se déplaçait-elle ?

Elle se déplaçait probablement à pied.

12. Quel était son premier métier ? Comment en vivait-elle ?

Je ne lui connais aucun métier.

13. Quels étaient ses autres métiers ? Comment en vivait-elle ?

Idem.

14. Comment apparaît-elle dans les recensements ?

(source : Archives départementales de l'Indre - M 4612 - vue 68/149)

Je ne la retrouve que dans le recensement de 1836 où elle vit avec son mari Rue Surrerie à Issoudun (Indre). Elle est nommée Julie par erreur sur le registre.

15. Quel était le parler de sa région ?

On y parlait le berrichon.

16. Combien a-t-elle eu d'enfants ?

Elle a eu onze enfants avec son mari Étienne DEBANNE :

  • Marie, femme d'un vigneron, née le 4 décembre 1791 à Issoudun (Indre)
  • Françoise, née le 6 décembre 1792 à Issoudun (Indre) et morte à 19 mois
  • Jean, vigneron, né le 17 thermidor an II Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Marie, née vers 1797 et morte à 3 ans
  • Jean Étienne (mon ancêtre), vigneron, fermier, jardinier et propriétaire, né le 15 frimaire an VII Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Pierre, né le 14 frimaire an IX à Issoudun (Indre) et mort à 8 mois
  • Julitte, femme d'un tonnelier, née le 20 thermidor an X Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Pierre, vigneron et journalier, né le 12 prairial an XII Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Jean Martin, vigneron et journalier, né le 31 janvier 1806 Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Jeanne, née le 16 novembre 1807 Section du Midi à Issoudun (Indre) et morte à 13 mois
  • Françoise, femme d'un jardinier, née le 8 mars 1810 Section du Midi à Issoudun (Indre)

17. A-t-elle assisté au mariage de ses enfants ?

Le 13 janvier 1813 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de sa fille Marie avec Claude DENIS, vigneron. 

Le 26 novembre 1822 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de son fils Jean Étienne avec Catherine LAMOUREUX, fille d'un vigneron. 

Le 11 mars 1823 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de sa fille Julitte avec Jean BESNARD, apprenti tonnelier chez Jacques PIROT. 

Le 8 novembre 1826 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de son fils Pierre avec Marie LEGROS, couturière.

Le 9 mars 1830 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de son fils Jean Martin avec Marie GABLIN, domestique chez M. BOUTINEAU, officier retraité.

Le 2 février 1831 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de sa fille Françoise avec François GUIGNARD, jardinier.

Le 31 mars 1835 à Issoudun (Indre), elle assiste au mariage de son fils Jean Martin avec Marie Madeleine GRIMAULT, domestique.

Elle n'assiste pas au mariage de son fils Jean, étant retenue à la maison pour cause de maladie. 

(source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 088/168 - vue 99/163)

18. Que signifie son nom de famille ?

D'après Geneanet, CHERTIER est une déformation berrichonne de CHARTIER, contraction du mot "charretier". D'autre part, dans la Vienne et le Berry, CHARTIER est un nom de personne, popularisé par saint Chartier (latin Carterius), prêtre au VIe siècle dans un bourg proche de La Châtre qui s'appelle aujourd'hui Saint-Chartier.

19. Qui était son père ?

Signature de Jean CHERTIER
 

Son père était Jean CHERTIER, vigneron, commerçant et cultivateur propriétaire.

20. Qui était sa mère ?

Sa mère était Françoise BAUNE.

21. Quelle était sa fratrie ?

Elle est l'aînée d'une fratrie de huit enfants :

  • Marie, femme d'un vigneron d'Issoudun (Indre)
  • Julitte, morte à 7 mois à Issoudun (Indre)
  • Julitte dite Suzanne Julitte, femme d'un vigneron d'Issoudun (Indre)
  • Marie, morte à 9 jours à Issoudun (Indre)
  • Françoise, dont j'ignore la destinée
  • Marie Marthe, femme d'un tisserand en toile à Issoudun (Indre)
  • Pierre dit Conny, tonnelier, marchand de blé et propriétaire à Issoudun (Indre)

22. Avait-elle des relations avec les autres membres de sa famille ?

Elle a des relations avec ses oncles et tantes, ses frères et soeurs ainsi que leurs enfants.

23. Pouvez-vous retracer sa généalogie sur quatre générations ?

(source : Heredis 2021)

Tous ses ancêtres sont originaires de l'Indre et du Puy-de-Dôme. Tous sont illettrés à l'exception de son père, son grand-père paternel et sa grand-mère maternelle. Ils travaillent dans le vin (vignerons, tonnelier), le tissu (drapier), dans la terre (journalier, cultivateur), dans l'alimentation (aubergiste, cabaretier) et dans le bois (sabotier).

24. Quelle était sa religion ?

Elle était catholique. 

25. Votre ancêtre chez le notaire.

Je ne lui connais pas d'acte notarié.

26. Avez-vous des photos de votre ancêtre ?

Non.

27. Y a-t-il une histoire qui se transmet sur cette ancêtre ? Est-elle vraie ?

Je n'ai pas d'anecdote à son sujet. 

28. Comment a-t-elle participé à la vie de la communauté ?

Son mari était commerçant et elle l'assistait probablement dans sa profession.


jeudi 9 décembre 2021

Biographie : Étienne DEBANNE

 Étienne DEBANNE

|

Jean Étienne DEBANNE

|

Henri Clément DEBANNE

|

Henri dit Eugène DEBANNE

|

Ma grand-mère

1. Est-ce que j'ai toutes les informations sur sa naissance ? Son baptême ? Qui étaient ses parrain et marraine ?

(source : Archives départementales de l'Indre - GG 106 - vue 38/153)

Étienne DEBANNE est né le 3 mars 1768 à Issoudun (Indre).

(source : Joecoolandcharlie, Issoudun, Eglise Saint-Cyr, 2010)

Il est baptisé le lendemain dans l'église Saint-Cyr de cette commune par Maître BARANTON, vicaire de la paroisse. Ses parrain et marraine sont :

  • Étienne CHAUMÉ, oncle de l'enfant
  • Geneviève GRENIER

Son père n'est pas présent au baptême. 

2. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son mariage ? Qui était présent ? Liens de parenté ? 

Il se marie le 28 juin 1790 dans l'église Saint-Cyr d'Issoudun (Indre) avec Julitte Suzanne CHERTIER, fille de Jean CHERTIER, vigneron, et de Françoise BAUNE. Il est âgé de 22 ans et sa future épouse est âgée de 19 ans. Le mariage est célébré par Maître SATURNIN, prêtre chanoine de Saint-Cyr d'Issoudun (Indre). 

Signatures de l'acte de mariage (source : Archives départementales de l'Indre - GG 130 - vue 120/214)

Les témoins du mariage sont :

  • Jean CHERTIER, vigneron, père de l'épouse
  • Françoise BAUNE, mère de l'épouse
  • Marie CADOUX, mère de l'époux, autorisée par Pierre JUBERT son second mari
  • Pierre JUBERT, beau-père de l'époux
  • Étienne CHAUMÉ, vigneron, oncle de l'époux
  • Marie PASQUET, tante de l'époux
  • René CHAUMET, cousin du deux au trois de l'époux
  • Pierre Louis CHERTIER, grand-père de l'épouse
  • Sylvain CHERTIER, oncle de l'épouse

3. Comment s'est déroulé le mariage ?

Les fiançailles sont célébrées dans l'église Saint-Cyr d'Issoudun (Indre) le 26 juin 1790. 

4. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son décès ? Qui était présent ? Où a eu lieu l'enterrement ?

(source : Archives départementales de l'Indre - 3 E 088/298 - vue 67/97)

 Il meurt le 7 septembre 1848 à 1h Rue Surrerie à Issoudun (Indre) âgé de 80 ans. Le décès est déclaré sept heures plus tard à Aimé FEUILLET, président de la commission administrative, par :

  • Jean DEBANNE, vigneron, fils du défunt
  • Claude DESEGLISE, expéditionnaire à la mairie d'Issoudun, voisin du défunt

Tous deux sont domiciliés à Issoudun (Indre). 

5. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son passé militaire ?

Les matricules de son époque ne sont pas numérisés. 

6. Est-ce que je peux trouver des informations sur lui dans la presse ?

Non. 

7. Quels évènements historiques a-t-il connus ?

Il naît sous le règne de Louis XV, roi de France et de Navarre, se marie sous le règne de Louis XVI, roi de France et de Navarre, et meurt sous la présidence du conseil d'Eugène CAVAIGNAC. Il participe probablement à la révolte des vignerons d'Issoudun (surnommés "maccabés") de 1790. 

8. Quelle était son instruction ?

Il était illettré. 

9. Dans quel environnement géographique évoluait-il ?

Il habite toute sa vie à Issoudun, d'abord Rue du Plat d'Étain, puis Rue Surrerie, tout près de l'église Saint-Cyr. À cette époque, Issoudun est une ville importante comptant environ 11 000 habitants. 

10. S'est-il beaucoup déplacé dans sa vie ?

Je ne lui connais pas de déplacements hors de cette commune. 

11. Comment se déplaçait-il ?

Il se déplaçait probablement à pied.

12. Quel était son premier métier ? Comment en vivait-il ?

Il est vigneron, c'est-à-dire qu'il cultive des vignes et en produit du vin. 

13. Quels étaient ses autres métiers ? Comment en vivait-il ?

Il est également qualifié de propriétaire vigneron et de propriétaire, ce qui signifie qu'il possédait des terres et/ou une maison.

14. Comment apparaît-il dans les recensements ?

(source : Archives départementales de l'Indre - M 4612 - vue 68/149)

Je le retrouve dans le recensement de 1836 où il habite Rue Surrerie à Issoudun (Indre) avec sa femme. Il est alors qualifié de propriétaire.

15. Quel était le parler de sa région ?

On y parlait le berrichon.

16. Combien a-t-il eu d'enfants ?

Il a eu onze enfants avec sa femme Julitte Suzanne CHERTIER :

  • Marie, femme d'un vigneron, née le 4 décembre 1791 à Issoudun (Indre)
  • Françoise, née le 6 décembre 1792 à Issoudun (Indre) et morte à 19 mois
  • Jean, vigneron, né le 17 thermidor an II Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Marie, née vers 1797 et morte à 3 ans
  • Jean Étienne (mon ancêtre), vigneron, fermier, jardinier et propriétaire, né le 15 frimaire an VII Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Pierre, né le 14 frimaire an IX à Issoudun (Indre) et mort à 8 mois
  • Julitte, femme d'un tonnelier, née le 20 thermidor an X Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Pierre, vigneron et journalier, né le 12 prairial an XII Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Jean Martin, vigneron et journalier, né le 31 janvier 1806 Section du Midi à Issoudun (Indre)
  • Jeanne, née le 16 novembre 1807 Section du Midi à Issoudun (Indre) et morte à 13 mois
  • Françoise, femme d'un jardinier, née le 8 mars 1810 Section du Midi à Issoudun (Indre)

17. A-t-il assisté au mariage de ses enfants ?

Le 13 janvier 1813 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de sa fille Marie avec Claude DENIS, vigneron. 

Le 10 mai 1815 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de son fils Jean avec Marie BELLENFANT, fille d'un vigneron.

Le 26 novembre 1822 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de son fils Jean Étienne avec Catherine LAMOUREUX, fille d'un vigneron. 

Le 11 mars 1823 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de sa fille Julitte avec Jean BESNARD, apprenti tonnelier chez Jacques PIROT. 

Le 8 novembre 1826 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de son fils Pierre avec Marie LEGROS, couturière.

Le 9 mars 1830 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de son fils Jean Martin avec Marie GABLIN, domestique chez M. BOUTINEAU, officier retraité.

Le 2 février 1831 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de sa fille Françoise avec François GUIGNARD, jardinier.

Le 31 mars 1835 à Issoudun (Indre), il assiste au mariage de son fils Jean Martin avec Marie Madeleine GRIMAULT, domestique. 

18. Que signifie son nom de famille ?

Selon Filae, DEBANNE est un nom de famille désignant l'originaire de "banne", nom de localité. Cela expliquerait pourquoi au début du XVIIIe siècle il était parfois orthographié "de BANNE". 

19. Qui était son père ?

Son père était Jacques DEBANNE, vigneron et journalier.

20. Qui était sa mère ?

Sa mère était Marie CADOUX, domestique chez Maître AUGRAS avocat au parlement.

21. Quelle était sa fratrie ?

 Il est le deuxième d'une fratrie de six enfants :

  • Jacques, dont j'ignore la destinée
  • Élisabeth, morte à 18 mois à Issoudun (Indre)
  • Pierre René, dont j'ignore la destinée
  • Charles, mort à 2 jours à Issoudun (Indre)
  • René, mort à 5 ans à Issoudun (Indre)
22. Avait-il des relations avec les autres membres de sa famille ?

J'ignore si ses frères Jacques et Pierre René sont morts en bas âge ou sont partis vivre au loin. Il semble avoir des liens avec ses oncle et tante Étienne CHAUMÉ et Marie PASQUET.

23. Pouvez-vous retracer sa généalogie sur quatre générations ?

(source : Heredis 2021)
 
Ses ancêtres sont originaires de l'Indre et de la Vienne et sont tous illettrés. Ils sont travailleurs de la terre (vignerons, journaliers), des transports (voituriers, rouliers), et du bois (charbonniers).

24. Quelle était sa religion ?

Il était catholique. 

25. Votre ancêtre chez le notaire.

Je ne lui connais pas d'acte notarié.

26. Avez-vous des photos de votre ancêtre ?

Non, mais je sais que le vigneron d'Issoudun portait le bicorne, une redingote de toile de chanvre à larges poches, une culotte, des guêtres et des sabots.

27. Y a-t-il une histoire qui se transmet sur cet ancêtre ? Est-elle vraie ?

Je n'ai pas d'anecdote à son sujet. 

28. Comment a-t-il participé à la vie de la communauté ?

Il produisait du vin, élément important de l'alimentation en France à son époque.

 


mercredi 8 décembre 2021

Biographie : Marie Madeleine BOURCIER

 Marie Madeleine BOURCIER

|

Modeste Anne Madeleine BOURCIER

|

Victorine Ernestine dite Victoire Ernestine BOURSIER

|

Berthe Louise Stéphanie GRELOT

|

Mon grand-père

1. Est-ce que j'ai toutes les informations sur sa naissance ? Son baptême ? Qui étaient ses parrain et marraine ?


(source : Archives départementales de la Sarthe - 5Mi 197_11-12 - vue 128/435)

Marie Madeleine BOURCIER est née le 10 décembre 1807 à 22h à Marigné-Laillé (Sarthe). Sa naissance est déclarée le lendemain à Georges François POTTIER, maire de la commune, par Françoise ROBERT, sage-femme à Marigné-Laillé (Sarthe). Je ne sais pas qui sont ses parrain et marraine, mais les témoins de sa naissance sont :

  • Jean LE BOURCIER, cultivateur à Mayet (Sarthe), oncle de l'enfant
  • Georges François LE MERCIER, tourneur à Marigné-Laillé (Sarthe), ami des parents de l'enfant

2. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son mariage ? Qui était présent ? Liens de parenté ?

Elle ne s'est pas mariée. 

3. Comment s'est déroulé le mariage ?

Idem. 

4. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son décès ? Qui était présent ? Où a eu lieu l'enterrement ?

(source : Archives départementales de la Sarthe - 5Mi 197_21-22 - vue 282/288)

Elle meurt le 12 avril 1842 à 5h à L'Hommeau à Marigné-Laillé (Sarthe) âgée de 34 ans. Le décès est déclaré le lendemain à Edmé Julien GARNIER, maire de la commune, par : 

  • Julien LE BOURCIER, maçon à Marigné-Laillé (Sarthe), frère de la défunte
  • Toussaint HIRBECT, scieur de long à Marigné-Laillé (Sarthe), beau-frère de la défunte

Elle a probablement été inhumée dans cette commune. 

5. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son passé militaire ?

Les femmes ne participaient pas à l'armée, néanmoins, son frère Julien est fusilier au 11e régiment d'infanterie de ligne et participera à la Bataille d'Ulm remportée par Napoléon Ier contre l'armée autrichienne. 

(source : Charles THÉVENIN, Reddition de la ville d’Ulm, le 20 octobre 1805, Napoléon Ier recevant la capitulation du général Mack, entre 1806 et 1815)

6. Est-ce que je peux trouver des informations sur elle dans la presse ?

Non. 

7. Quels évènements historiques a-t-elle connus ?

Elle naît sous le règne de Napoléon Ier, empereur des Français, et meurt sous le règne de Louis-Philippe Ier, roi des Français. 

8. Quelle était son instruction ?

Je n'ai pas d'informations à ce sujet, mais elle était probablement illettrée. 

9. Dans quel environnement géographique évoluait-elle ?

(source : Archives départementales de la Sarthe - 2Fi02570)

Elle passe toute sa vie à Marigné-Laillé (Sarthe). À la fin de sa vie, elle habite à L'Hommeau à Marigné-Laillé (Sarthe) probablement avec sa soeur Anne et son beau-frère Toussaint HIRBECT qui y vivent. À cette époque, la commune compte environ 2 000 habitants. 

10. S'est-elle beaucoup déplacée dans sa vie ?

Je ne lui connais qu'un seul déplacement à Écommoy (Sarthe) pour son émancipation en 1827.

11. Comment se déplaçait-elle ?

Elle se déplaçait probablement à pied. 

12. Quelle était son premier métier ? Comment en vivait-elle ?

Elle était couturière, c'est-à-dire qu'elle confectionnait des vêtements.

13. Quels étaient ses autres métiers ? Comment en vivait-elle ?

Elle était également journalière, c'est-à-dire travailleuse agricole payée à la journée.

14. Comment apparaît-elle dans les recensements ?

Il n'y a pas de recensements à son époque. 

15. Quel était le parler de sa région ?

On y parlait le sarthois.

16. Combien a-t-elle eu d'enfants ?

Elle a eu deux enfants naturels :

  • Modeste Anne Madeleine, gagiste, domestique et couturière, née le 27 juin 1834 à L'Hommeau à Marigné-Laillé (Sarthe)
  • Henri, dont j'ignore la destinée, né le 24 février 1836 à L'Hommeau à Marigné-Laillé (Sarthe)

17. A-t-elle assisté au mariage de ses enfants ?

Elle meurt quand sa fille est âgée de 7 ans et n'assistera donc pas à son mariage. 

18. Que signifie son nom de famille ?

Selon Geneanet, BOURCIER désigne un fabricant ou un marchand de bourses.

19. Qui était son père ?

Son père était Julien LE BOURCIER, tailleur d'habits et journalier. 

20. Qui était sa mère ?

Sa mère était Marie dite Louise GASNIER, domestique. 

21. Quelle était sa fratrie ?

Elle était la dernière d'une fratrie de cinq enfants issus du premier mariage de son père et un enfant naturel de sa mère précédent le mariage :

  • Julien LE BOURCIER, Médaille de Sainte-Hélène, fusilier au 11e régiment d'infanterie de ligne, tailleur d'habits, journalier, maçon et rentier à Marigné-Laillé (Sarthe)
  • Anne BOURCIER, couturière à L'Hommeau à Marigné-Laillé (Sarthe)
  • Joséphine BOURCIER, morte célibataire à La Roche à Marigné-Laillé (Sarthe)
  • Louise Françoise GASNIER, lingère à Marigné-Laillé (Sarthe)

22. Avait-elle des relations avec les autres membres de sa famille ?

Elle a des liens avec ses oncles LE BOURCIER et avec ses frères et soeurs, ainsi qu'avec son beau-frère Toussaint HIRBECT et sa belle-soeur Anne PÉAN (sage-femme qui va l'accoucher).

23. Pouvez-vous retracer sa généalogie sur quatre générations ?

(source : Heredis 2021)
 

Tous ses ancêtres sont originaires de la Sarthe sauf son arrière-grand-mère Perrine DELBROUCK qui est originaire du Calvados. Tous sont illettrés à l'exception de son grand-père Julien BOURCIER et de ses arrières-grands-parents Jean François GASNIER et Perrine DELBROUCK. Les métiers sont très divers : sabotier, journalier, tailleur de pierres, maçon, ferblantier, domestique, tailleur d'habits, tessier, marchand. Son arrière-grand-mère Perrine DELBROUCK était une demoiselle car elle était la petite-fille du Comte de Louvagny

24. Quelle était sa religion ?

Elle était catholique. 

25. Votre ancêtre chez le notaire. 

Signatures du jugement d'émancipation (source : Archives départementales de la Sarthe - 4 U 9/92)

Le 5 juin 1827, elle comparaît devant le juge de paix du canton d'Écommoy (Sarthe) pour son émancipation. Son père vient de mourir et elle est encore mineure (âgée de 19 ans) aussi, le conseil de famille de réunit pour l'émanciper et désigner son tuteur (son oncle Louis LE BOURCIER). 

(source : Archives départementales de la Sarthe - 4 E 105 art. 222)

 Le 14 juin 1827 à Marigné-Laillé (Sarthe), elle assiste à la vente publique des meubles et effet de son défunt père, assistée de son tuteur Louis LE BOURCIER. Elle n'achètera rien à cette vente. 

(source : Archives départementales de la Sarthe - 4 E 105 art. 222)
 

Le 8 juillet 1827, au même lieu, elle assiste également à la suite de la vente des effets de son père.

26. Avez-vous des photos de votre ancêtre ?

Non. 

27. Y a-t-il une histoire qui se transmet sur cette ancêtre ? Est-elle vraie ?

Je n'ai pas d'anecdote à son sujet. 

28. Comment a-t-elle participé à la vie de la communauté ?

Je n'ai pas d'informations à ce sujet.