lundi 6 avril 2015

Débloquer une branche trois ans après : le mariage DESVEAUX-DESVEAUX

Léonard DEVAUD + Marguerite DESVEAUX
|
Pierre DESVEAUX
|
Jean DESVEAUX
|
Pierre DESVEAUX
|
Baptiste DESVEAUX
|
Mon grand-père
|
Mon père
|
Moi

Jusqu'à aujourd'hui, la branche patrilinéaire de ma famille était bloquée à Léonard DEVAUD et Marguerite DESVEAUX, un étonnant couple homonyme dont je n'avais trouvé qu'un enfant unique né 26 nivôse an II à Vitrac (Charente). En redescendant la famille jusqu'au XXe siècle, je n'ai trouvé aucuns cousins, oncles ou tantes homonymes qui auraient pu m'aider et leurs actes de décès respectifs ne mentionnaient pas leur ascendance. J'étais presque prêt à me résigner à ne jamais remonter au-delà de ce couple. En revanche, j'avais un unique indice : un cousin du fils unique de ce couple nommé Pierre LABRÉGÈRE.

(source : Heredis 2014)
J'ai saisi cet indice et je l'ai étiré au maximum. Pierre LABRÉGÈRE serait né vers 1778, je suis donc allé explorer les registres de Vitrac autour de ces années pour trouver un couple Léonard LABRUGIÈRE et Marguerite DESVEAUX. Si Marguerite est la soeur d'un de mes époux, cela explique comment Pierre LABRÉGÈRE serait cousin de Pierre DESVEAUX. Je remonte les actes jusqu'à trouver le mariage commun en 1771 de Marguerite DESVEAUX avec Léonard LABRUGIÈRE et de Jean DEVAUD (frère de Marguerite) avec Marie LABRUGIERE (soeur de Léonard). 

Les frères et soeur DESVEAUX mariés sont les enfants de Pierre DESVEAUX et de Radegonde JUGE. Grâce à l'acte de décès de Léonard DEVAUD, je savais qu'il était né vers 1756. 

(source : Archives départementales de la Charente - 3 E 455/2 - p. 208)
Je vais donc en 1756 et je trouve l'acte de naissance de Léonard DEVOS, fils de Pierre DEVOS et de Radegonde JUGE. Un gros faisceau de présomptions mais qui ne suffit pas à m'assurer qu'il s'agit bien du bon. Ce nom de famille est extrêmement fréquent dans les villages alentour (dont Saint-Adjutory). 

(source : Archives départementales de la Charente - 3 E 455/1 - p. 149)
J'ai commencé à ratisser les registres de toutes les communes où la famille possédait des fermes et des propriétés : Cherves-Châtelars, Saint-Adjutory, Montemboeuf, Mouzon, Lésignac-Durand, Suris, etc... sans rien trouver. C'est alors que je me suis aidé des associations généalogiques qui offrent des informations payantes. Seulement, je ne voulais pas payer. J'ai donc commencé par Geneabank qui m'a indiqué l'année du mariage : 1781.

(source : Geneabank)
C'est ensuite sur le site du Cercle Généalogique de Charentes Poitou que j'ai trouvé un mariage Desveaux-Desveaux (association patronymique assez rare pour qu'il s'agisse du bon mariage).

(source : Cercle Généalogique de Charentes Poitou)
Et je suis enfin tombé sur le graal, l'acte de mariage en question qui a donc eu lieu à Mazerolles, village que je n'avais pas encore exploré, au sud de Vitrac-Saint-Vincent. Je ne m'étais alors préoccupé que des villages au nord et à l'ouest de Vitrac. 

(source : Archives départementales de la Charente - 3 E 299/1 - p. 208)
Cet acte confirme donc mon premier pressentiment : Léonard DESVEAUX est donc le fils de Pierre DESVEAUX et de Radegonde JUGE. Sa femme est la fille de Pierre DESVEAUX et de Marie TRAPATEAUD.  Le couple se marie le 20 février 1781 en même temps que deux autres couples de laboureurs. La question va être maintenant de savoir s'ils ont eu des enfants à Mazerolles entre 1781 et 1794 (date de la naissance de leur seul enfant trouvé à ce jour). Et si ces enfants ont existé, sont ils tous morts où ont-ils fait souche à Mazerolles ? Ensuite, il va falloir continuer à remonter ces deux branches pour voir si elles se relient ou non et qui étaient leurs ancêtres. Bref, un peu d'obstination et voilà quatre nouveaux ancêtres de retrouvés !

(source : Heredis 2014)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire