samedi 27 juin 2020

Biographie : Jean DESVEAUX

Jean DESVEAUX
|
Pierre DESVEAUX
|
Baptiste DESVEAUX
|
Mon grand-père


1. Est-ce que j'ai toutes les informations sur sa naissance ? Son baptême ? Qui étaient ses parrains/marraines ? 

(source : Archives départementales de la Charente - 3 E 455/4 - vue 152/215)
Jean DESVEAUX est né le 27 novembre 1819 à Vitrac-Saint-Vincent (Charente). Sa naissance est déclarée le lendemain à Jean Théodore de JAMET, maire de la commune, par son père, Pierre DESVEAUX, propriétaire au Petit Jauniat à Vitrac-Saint-Vincent (Charente). Je ne sais pas qui sont ses parrain et marraine, mais les deux témoins de sa naissance sont : 
  • Jean SAULNIER
  • Jean DEVAUTOUR, garde-champêtre
2. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son mariage ? Qui était présent ? Liens de parenté ? 

Il se marie le 21 février 1843 à 10h à Massignac (Charente) avec Anne FOURGEAUD, fille de François FOURGEAUD, propriétaire, et d'Anne PAILLOT. Le mariage est célébré par Pierre BOULESTEIX, maire de la commune.

Signatures de l'acte de mariage
(source : Archives départementales de la Charente - 3 E 227/8 - vue 15/419)
Les témoins du mariage sont :

  • Jean BAINEAUD, propriétaire au Village de la Pillenie à Nieuil (Charente), oncle de l'époux
  • Jacques BOULESTEIX, propriétaire à Labrousse à Lésignac-Durand (Charente), oncle de l'époux
  • Léonard FOURGEAUD, propriétaire à La Gouarandie à Massignac (Charente), frère de l'épouse
  • Jacques FOURGEAUD, propriétaire à Valette à Lésignac-Durand (Charente), oncle de l'épouse
3. Comment s'est déroulé le mariage ? 

Le mariage se déroule en présence des parents des deux époux. 

4. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son décès ? Qui était présent ? Où a eu lieu l'enterrement / l'inhumation ?

(source : Archives départementales de la Charente - 3 E 242/13 - vue 107/289)
Il meurt le 16 mars 1896 à 21h à Beaussac à Montemboeuf (Charente). Le décès est déclaré le lendemain par son gendre Jean BROUSSAUDIER, propriétaire au Petit Jauniat à Vitrac-Saint-Vincent (Charente), et par Jean RASSAT, propriétaire à Beaussac à Montemboeuf (Charente). Je ne sais pas où il a été inhumé. 

5. Est-ce que j'ai toutes les informations sur son passé militaire ? Fiche matricule ? Invalide ? Légion d'honneur ?

Les matricules militaires de son époque ne sont pas disponibles en ligne. 

6. Est-ce que je peux trouver des informations sur lui dans la presse ? 

Il n'y a pas d'informations dans la presse le concernant. 

7. Quels événements historiques a-t-il connus ? 

Il naît sous la Restauration sous le règne de Louis XVIII, il se marie sous la Monarchie de Juillet et il meurt en pleine affaire Dreyfus. 

8. Quelle était son instruction ? 

(source : Archives départementales de la Charente)
Il a probablement reçu une bonne instruction primaire car il a une belle écriture et une signature élaborée. 

9. Dans quel environnement géographie évoluait-il ?

LANDRY, Carte topographique et routière du département de la Charente : réduite sur celle dressée d'après les ordres de Mr Larreguy préfet du département, Angoulême, Abel Cognasse Éditeur, 1842
(source : Gallica/BnF)
Il a évolué dans le même secteur géographique dans le département de la Charente au Nord-Est d'Angoulême. 

10. S'est-il beaucoup déplacé dans sa vie ?

Il naît à Vitrac-Saint-Vincent, où il vivra au Village du Petit Jauniat, avant d'aller à La Gouarandie à Massignac (1848), puis au Village de Chez Mourgout à Mouzon (1855), résidence qu'il alternera avec le Petit Jauniat à Vitrac avant d'aller vivre à Beaussac à Montemboeuf (1895). 

11. Comment se déplaçait-il ? 

À pieds ou probablement en charrette tirée par des boeufs, sa famille étant des éleveurs de boeufs. 

12. Quel était son premier métier ? Comment en vivait-il ?

Son premier métier connu en 1843 est "propriétaire". Il vient en effet d'une famille de propriétaires terriens qui possédaient de nombreuses fermes en Charente. 

13. Quels étaient ses autres métiers recensés ? Comment en vivait-il ? 

Il est également mentionné comme cultivateur. À la fin de sa vie il est dit rentier. En 1870 et 1871, il est également maire de Mouzon. 

14. Comment apparaît-il dans les recensements ? 

(source : Archives départementales de la Charente - 6 M 95 - vue 22/51)
Après son mariage, il vit en 1846 en famille au Petit Jauniat avec ses parents, ses frères et soeurs, sa fille et un domestique. 

(source : Archives départementales de la Charente - 6 M 128 - vue 5/21)
En 1872, il vit au Village de Chez Mourgout à Mouzon (Charente) et il accueille à son tour son gendre, son petit-fils et ses parents. 

(source : Archives départementales de la Charente - 6 M 209 - vue 33/42)
En 1891, il retourne au Petit Jauniat où il vit avec sa double-belle-soeur (la veuve de son frère et la soeur de sa femme), sa femme et un domestique. 

15. Quel était le parler de sa région ?

On y parlait le limousin qui est un dialecte occitan. 

16. Comment s'habillait-il ?

Je n'ai pas de photographie de Jean DESVEAUX et j'ignore comment il pouvait s'habiller. 

17. Combien a-t-il eu d'enfants ?

Il a eut six enfants avec sa femme Anne FOURGEAUD : 
  • Anne DESVEAUX, cultivatrice, née le 15 mars 1844 au Petit Jauniat à Vitrac-Saint-Vincent (Charente)
  • Anne DESVEAUX, cultivatrice, née le 16 avril 1847 au Petit Jauniat à Vitrac-Saint-Vincent (Charente)
  • Pierre DESVEAUX, né le 25 novembre 1848 au Petit Jauniat à Vitrac-Saint-Vincent (Charente) et mort à 10 mois
  • Pierre DESVEAUX (mon ancêtre), cultivateur et exploitant, né le 26 novembre 1850 au Petit Jauniat à Vitrac-Saint-Vincent (Charente)
  • Anne DESVEAUX, boulangère, née le 20 mai 1855 à Chez Mourgout à Mouzon (Charente)
  • Catherine DESVEAUX, cultivatrice, née le 8 août 1861 au Petit Jauniat à Vitrac-Saint-Vincent (Charente)
Je possède quelques photographies de Pierre DESVEAUX, mon ancêtre (leur quatrième enfant) : 

Pierre DESVEAUX en 1909
(source : Archives familiales)
Dans cette famille, on voit une insistance à appeler quasiment toutes les filles Anne (comme leur mère et leur grand-mère). 

18. A-t-il assisté au mariage de ses enfants ?

Il assiste au mariage de tous ses enfants : 
  • en 1863, sa fille Anne épouse Jean BROUSSAUDIER, cultivateur
  • en 1864, son autre fille Anne épouse un autre Jean BROUSSAUDIER, cultivateur
  • en 1872, son fils Pierre épouse Louise BESSE, cultivatrice
  • en 1873, sa troisième fille Anne épouse Pierre JEANNOT, boulanger
  • en 1881, sa fille Catherine épouse Jean DELAUGE, cultivateur
19. Que signifie son nom de famille ? 

Selon Filae, DESVEAUX est un sobriquet, c'est un dérivé de "val". L'origine de ce nom est latine son étymologie vient de valle/vallis : la vallée .

20. Qui était son père ? 

Son père était Pierre DESVEAUX, propriétaire cultivateur et agriculteur. 

21. Qui était sa mère ? 

Sa mère était Élisabeth BOULESTEIX, propriétaire et cultivatrice. 

22. Quelle était sa fratrie ? 

Il est issu d'une famille de cinq enfants dont il est le troisième : 
  • Marguerite, cultivatrice à Vitrac-Saint-Vincent (Charente)
  • Catherine, épouse d'un cultivateur à Vitrac-Saint-Vincent (Charente)
  • Pierre, propriétaire cultivateur à Vitrac-Saint-Vincent (Charente)
  • Jacques, propriétaire cultivateur à Vitrac-Saint-Vincent (Charente)
23. Avait-elle des relations avec les autres membres de sa famille ?

En 1857, il est témoin du mariage de son frère Pierre avec Françoise DOGNON. En 1861, il est témoin du mariage de sa cousine Cathy dite Catherine VEYRET avec Françoise DERASSAT. En 1866, il est témoin du mariage de sa nièce Catherine VEYRET avec Jean SELLIER. Il assiste également aux mariages de certains de ses petits-enfants. De manière générale, cette famille se marie avec des familles dont ils sont cousins et ils vivent en vase clos et très proches de leur famille. 

24. Pouvez-vous retracer sa généalogie sur quatre générations ?

(source : Heredis 2018)
Toute sa famille vient de Charente. Les archives en ligne de ce département s'arrêtant pour l'instant en 1737, je ne possède pas les actes de baptême de tous ses ancêtres. Certains viennent de familles notables, ce qui me permet néanmoins de remonter plus loin grâce aux publications écrites à leur sujet. 

Ses ancêtres paternels sont tous cultivateurs, ses ancêtres maternels sont tous marchands. Parmi eux, son arrière-grand-père Pierre VEYRET-CHEILLOT, bourgeois et Sieur de Cheliot. 

25. Quelle était sa religion ?

Il était probablement catholique. 

26. Votre ancêtre chez le notaire. 

Je le retrouve comme témoin des contrats de mariage de ses enfants, mais je n'ai pas d'acte notarié le concernant précisément. 

27. Avez-vous des photos de votre ancêtre ? Pouvez-vous faire un trombinoscope ? 

Je n'ai pas de photographies de cet ancêtre. 

28. Quels étaient ses repas ? 

Je sais que son fils élevait des boeufs et avait également des ruches. Il est probable qu'il en ait été de même pour lui. J'imagine qu'il consommait des produits de ses terres. 

29. Y a-t-il une histoire qui se transmet sur cet ancêtre ? Est-elle vraie ? 

Je n'ai pas d'histoire concernant cet ancêtre. 

30. Comment a-t-il participé à la vie de la communauté (membre du conseil municipal, cahier de doléances, sage-femme ...) ? 

(source : Archives départementales de la Charente - 3 E 256/9 - vue 200/235)
Il a été maire de Mouzon (Charente) en 1870 et 1871, probablement à cause de la guerre. 

Jack ma, mairie de Mouzon, Charente, France, 2011
(source : licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire