mardi 8 janvier 2019

Jeanne BRUNET, morte à 3 mois et mariée à 34 ans

Lien entre Jeanne BRUNET et mon grand-père
(source : Heredis 2018)
Je suis face à un mystère généalogique. Ou bien un curé en 1788 s'est trompé sur le décès d'un enfant. Ou bien une femme en 1822 usurpe l'identité de Jeanne BRUNET qui serait morte âgée de trois mois en 1788. Reprenons depuis le début : Jeanne BRUNET naît le 2 août 1788 à Montlouis (Cher). Elle est le quatrième enfant de François BRUNET et de Marie BARACHET, la soeur d'une de mes ancêtres. 

(source : Heredis 2018)
Le 29 octobre 1788, le père DELAPLANCHE, curé de Montlouis, rédige un acte de sépulture pour une petite Jeanne BRUNET, âgée de trois mois, fille de François BRUNET, journalier aux Charmusseaux à Montlouis et de Marie BARACHET

(source : Archives départementales du Cher - EDEPOT2000 vue 58/66)
L'acte de sépulture se trouve une page après l'acte de baptême, l'âge, le nom des parents, la profession et lieu de vie du père correspondent, ainsi qu'Antoine CHENILLE, qui est témoin de plusieurs actes de la famille BARACHET à cette époque. Pourtant, le 13 août 1822 à Venesmes (Cher), une Jeanne BRUNET, née le 2 août 1788 à Montlouis, fille de François BRUNET et de Marie BARACHET (ce même enfant prétendument mort) se marie avec Jean DEMARÇAI

(source : Archives départementales du Cher - 3E 1925 vue 42/267)
Alors, qui croire ? Cette Jeanne BRUNET est-elle la même personne ? Je n'ai trouvé aucune autre fille née à quelques années d'intervalle qui aurait pu être confondue avec cette Jeanne. Que dois-je rentrer dans mon arbre généalogique ? Qu'une jeune fille morte en 1788 se marie en 1822 ? Ou dois-je rajouter une Jeanne BRUNET qui serait soit une jumelle non déclarée de la première (peu probable), soit née à une autre date, dont l'acte de baptême n'est pas trouvé et dont l'officier d'état-civil de Venesmes en 1822 aurait confondu la date ? Le mystère demeure ...

EDIT : Grâce au commentaire de Rivet sous cet article, j'ai donc découvert qu'il y a une autre Jeanne BRUNET née en 1785 dont l'acte de baptême a dû être confondu avec celui de sa défunte petite soeur lors du mariage. Je considère donc que c'est elle qui s'est mariée avec Jean DEMARCAI et que sa soeur est bien décédée à trois mois (en supposant que le prêtre n'a pas confondu "trois mois" et "trois ans", auquel cas ce serait cette première Jeanne qui serait décédée en 1788).

(source : Heredis 2018)

3 commentaires:

  1. Moi, je vote pour la morte qui se marie !!! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Ils ont eu une autre fille Jeanne en 1785...

    http://www.archives18.fr/ark:/41383/s00512b7aec02cb2/512b7aec0b1e1

    RépondreSupprimer