mardi 22 janvier 2013

La bonne chrétienne, amie de Bonherbe et Jamenot


J'ai la chance (d'un point de vue généalogique) d'avoir uniquement des ancêtres catholiques. Mis à part un Balthasar Raby dans le Berry qui me laisse plutôt penser à des origines juives ou protestantes et quelques familles protestantes durant la Renaissance dans le Périgord, nous sommes tous catholiques et dont, sur les registres paroissiaux.

J'ai ce soir retrouvé l'acte de décès de Claude Cabirol (que je n'avais jamais trouvé auparavant) en cherchant les enfants du premier mariage de son petit-fils, Jean Mazeau, dit Valade. Tout se passe à Saint-Pierre-de-Frugie où quasiment tout le monde porte un surnom à la fin du XVIIIème siècle, avantage certain pour éviter les erreurs d'homonymie. le plus étonnant, c'est que ces surnoms semblent héréditaires. Voici donc l'acte de décès de Claude Cabirol.
(Archives Départementales de la Dordogne, côte 5MI13105_002 p. 231)

Le vingt et cinq du dit mois et an que dessus, a été enterrée claude cabirol - agée d'environ 70 ans, veufve de feû jean Beaufils dit drillou, labr du village de vieillecour, décedée le jour precedant en Bonne chretienne ; ont eté presents a son enterrement, jacques Bardou dit Bonherbe, et jean marceau dit jamenot, lesquels n'ont sçu signer, de ce Enquis. Des Etangs curé
Jacques Bardou avait-il un bon pré pour mériter le surnom de Bonherbe ? Quel peut-être l'origine de "Drillou", surnom de mon ancêtre Jean Beaufils (et de son fils Pierre, les surnoms étant apparemment héréditaires dans ce coin de la France) ? En tout cas, j'ai trouvé plusieurs informations grâce à cet acte :

  • Jean Beaufils est décédé avant le 25 février 1792.
  • Il est laboureur.
  • Claude Cabirol est née vers 1722.
  • Elle a probablement reçu la communion et l'extrême onction avant de mourir, ce qui lui vaut le qualificatif de "bonne chrétienne"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire